Aller en Argentine

Il faut d’abord aller à Rio de Janeiro prendre l’avion. Si on demande à Doudou – qui fait chauffeur pour arrondir ses fins de mois – de nous y emmener avec sa voiture, c’est direct de la maison à l’aéroport. Le trajet dure 4h mais il faut compter entre 5h et 6h, toujours une heure ou deux de marge, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Doudou a une belle vieille break Volkswagen bleu marine, fabriquée en 2000. Elle a 15 ans. Seules les portières avant s’ouvrent de l’extérieur, seules les commandes des fenêtres avant fonctionnent, mais la voiture roule, c’est l’essentiel. Doudou nous rassure : « J’ai mis de l’huile hier soir ».

Il vient nous chercher à 7h du matin, le temps de passer mettre du gaz et de l’essence – les voitures ici combinent souvent soit éthanol et essence, soit gaz et essence –, de vérifier les pneus, il est 7h30. Nous devons être à l’aéroport à 12h30. On est dans les temps. C’est parti.

La route est longue, sous la pluie.

11h. La voiture s’arrête pour une deuxième fois à une station essence, pour faire le plein de gaz. La voiture consomme beaucoup. J’en profite pour aller aux toilettes où de comiques pictogrammes m’accueillent.

banheiroF banheiroM

J’en reviens, je vois Doudou déconfit. La manette qui sert à ouvrir le capot de la voiture s’est cassée. On ne peut plus mettre de gaz. C’est la panique dans la tête de Doudou. Il faut absolument réparer la manette avant de reprendre la route. Il est 11h. Nous devons être à 12h30 à l’aéroport.

Chouette : petite excursion dans la ville d’étape, qui s’est développée de part et d’autre de l’autoroute. La terre est rouge. La ville vit de l’autoroute : restauration, hôtellerie, garages, vendeurs de pneus, magasins d’accessoires de voiture… Doudou entre dans un premier magasin d’accessoires. Je le vois en sortir et aller dans un autre magasin. Je le vois en sortir avec un petit sac en plastique : il a acheté la manette. Il revient à la voiture, il examine la manette, voir comment elle se fixe. Il tourne la manette dans tous les sens, je ne le trouve pas très confiant. Il sort de la voiture et entre dans le premier magasin d’accessoires qui l’envoie voir un « capotier » (un réparateur de capot, je ne savais pas qu’une telle spécialisation existait), « près de la banque ». On y va mais l’indication est tellement vague que l’on ne trouve pas. On demande à un homme assis au café : « Il est où est le capotier ? – Il est derrière, là ». On est bien partis avec cette nouvelle indication tout aussi vague, on va voir dans la rue arrière. Toujours pas de capotier. On demande à une dame qui passe : « Oh c’est juste là, au carrefour ». On regarde le carrefour mais aucune pancarte nous suggère que le capotier tient boutique ici. Doudou sonne à la porte de l’une des maisons du carrefour. Personne. On attend quand même un peu. Un homme en short finit par en sortir et nous envoie de l’autre côté de la ville. C’est reparti. On refait un arrêt devant un garage qui nous indique la rue du capotier. Ça y est, on est bien arrivés, des photos de capots de voiture barricadent le mur d’une maison. On sonne, et pourtant personne. Doudou se résigne à fixer la manette lui-même. Dans la panique, ses gestes sont nerveux. Il se blesse. Il reprend son calme. Après quelques minutes, c’est fait !

On reprend la route. Doudou accélère.

Il est 12h30, nous sommes à l’aéroport Galeão de Rio de Janeiro.

Il fallait bien 5h30. On ne sait jamais ce qui peut arriver.

2 réflexions au sujet de “Aller en Argentine”

  1. Coucou, alors tu es en Argentine si je comprends bien !
    C’est comment ? Raconte…
    Et les cours à la fac alors ? Tu sèches déjà ?
    Sylvie

    J'aime

    1. Coucou Sylvie! Oui, j’ai profité de quelques jours fériés pour aller me ballader en Argentine et en Uruguay! Je vais raconter petit à petit quelques aspects du voyage, à suivre donc!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s